CHARTE DU COLLECTIF CITOYENS NE (CCNE)

Collectif citoyens NE a été créé dans le contexte de la crise dite « sanitaire » au courant du mois d’octobre 2020 sur l’initiative de certain-e-s d’entre nous, alerté-e-s par le fait que des millions de citoyens suisses ont vu leurs droits fondamentaux restreints. Notre collectif apolitique et local (canton de Neuchâtel et environs) rassemble des citoyens et citoyennes suisses ou provenant d’autres horizons.

Les buts principaux de notre groupe :

• Veiller à ce que soient respectés les droits fondamentaux de chaque personne, tels qu’ils figurent dans la Constitution Fédérale Suisse. La 3ème Constitution (après celles de 1848 et de 1874), entrée en vigueur le 1er janvier 2000, met en lumière, dans son préambule, la volonté du peuple et des cantons de renforcer la liberté, la démocratie et l’indépendance. Elle vise également à permettre à tous de vivre ensemble libres, dans le respect et l’aide mutuelle. Or, le gouvernement a pris, depuis mars 2020, des mesures coercitives et disproportionnées qui se révèlent désastreuses pour nos libertés, notre santé, notre tissu économique et la cohésion sociale.

• La prise de conscience des véritables enjeux qui se cachent derrière cette « pandémie » nous semble primordiale. Comprendre la manipulation, les mensonges de ceux qui s’arrogent le droit d’établir une gouvernance de plus en plus autoritaire, nous incite à nous réapproprier notre souveraineté.

• Les médias principaux ont perdu leur indépendance, ils se bornent à relayer les discours reflétant la pensée unique. Il nous apparaît dès lors fondamental de nous informer auprès de médias indépendants, d’experts dans divers domaines, de lanceurs et lanceuses d’alertes, bref, de toute personne compétente et bien intentionnée à même de fournir des informations fiables et ne présentant aucun conflit d’intérêt.

• Il peut s’avérer pénible, en ces temps de crise où le gouvernement prône la solidarité pour imposer tout un paquet de mesures anti-démocratiques, de nager à contrecourant et de sortir du « politiquement correct ». Les citoyens et citoyennes qui osent émettre une opinion « dissidente » ou qui ne se plient pas à des injonctions émanant des autorités fédérales et/ou cantonales font l’objet de censure, de critiques acerbes et peuvent se retrouver isolés, même au sein de leur propre famille.

Dans une démocratie digne de ce nom, chacun a voix au chapitre. Or, force est de constater que le consensus n’est pas à l’ordre du jour. Une façon appropriée de faire face à la situation, à un éventuel sentiment de lassitude et d’impuissance est de transformer nos émotions en actions personnelles et collectives. Au sein du groupe, la convivialité, l’écoute, la richesse de nos partages et une action commune pour le bien de tous nous aident à passer ce cap difficile.

• Nous avons pris conscience que le changement de paradigme que nous souhaitons ne viendra pas « d’en haut », c-à-d par la promulgation de plus de lois, d’ordonnances, de règlements, etc. Nous sommes persuadés qu’une transformation positive de la société est intimement liée à celle de ses membres, c’est pourquoi nous œuvrons à vivre une vie en accord avec nos valeurs : respect du vivant, unité dans la diversité, travail pour le bien collectif, altruisme, non-jugement, bienveillance, réflexion… Notre collectif, par des discussions et des actions en rapport avec les idéaux humanistes précités, veut contribuer à instaurer une société où il fait bon vivre.

• Toute personne inscrite au Collectif citoyens NE est libre, si elle le souhaite, de publier sur le groupe de discussion du CCNE créé à cet effet. Nous veillons toutefois à ce que les échanges se basent sur la courtoisie que nous devons à toute personne et soient dénués de toute visée commerciale. Choisissons de relayer des publications fiables, et si possible sourcées

Si vous adhérez à notre charte rejoignez notre collectif

En envoyant votre approbation de la charte et votre envie de rejoindre le collectif, à l’adresse mail :

[email protected]